Une spécialité … spéciale : les œufs Balut

Une spécialité … spéciale : les œufs Balut

By

Déjà un mois que je suis ici, au Vietnam, et je pensais avoir déjà vu pas mal de choses peu ragoutantes en terme de nourriture. Par exemple, mon expérience du serpent, pas mauvaise finalement.

Hier je me baladais avec une conseillère de voyage francophone d’Asiatica, et elle a évoqué au cours d’une conversation un met surprenant : « les œufs poussin ». Après lui avoir demandé de répéter, j’ai commencé à avoir une petite idée de ce que cela pouvait-être. Néanmoins, je lui ai quand même demandé de me montrer ce dont il s’agissait.
Ni une ni deux, elle m’entraine dans un petit restaurant : visiblement il ne s’agit pas d’un produit rare !
Elle passe sa commande, et puis voilà le résultat :

les œufs Balut
Ma première réaction a été un début de haut-le-cœur. Je veux dire : on se retrouve avec un poussin dans votre assiette quoi, un vrai POUSSIN ! On voit sa tête, le bec et tout ce que vous voulez, c’est vraiment visuellement difficile.
La conseillère est morte de rire évidement, et s’exprime avec son français enfantin : « non mais vas-y goute c’est bon pas de problème ! ». Oui ben pas de problème, mais quand même un peu !
Je repense au sentiment du cœur du serpent frais qui roule sur ma langue quand je le gobe, j’ai déjà vécu pire je pense. Mon amie a l’air d’aimer, je désactive la connexion entre mes yeux et ma bouche et je me lance !

Je commence donc par la partie jaune, la moins difficile. Figurez-vous que finalement c’était plutôt bon. Le goût était vraiment similaire à celui du jaune d’œuf mollet, donc génial. J’entame la partie poussin… Ce n’est pas facile mais encore une fois le goût est vraiment délicieux, similaire à la partie un peu foncée du poulet, pas le blanc de poulet mais celle sur les cuisses ou la carcasse : autant vous dire la meilleure.

Malgré ça, je n’ai pas pu manger plus qu’une petite cuillère à cause de cette maudite barrière psychologique. C’est fou le pouvoir du cerveau : on est capable de manger un œuf avant qu’il éclot, on est capable de manger le poulet et de voir la dinde sur la table sans rien dire, mais ça c’est impossible.
Pour autant, si jamais vous avez l’occasion d’essayer, n’hésitez pas trop longtemps, et faîtes-moi confiance niveau goût !

Maxime Desclerc

1 Comment

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like