Bún thang – une subtilité culinaire de Hanoï

Bún thang – une subtilité culinaire de Hanoï

By

Convaincant même les gourmets, « bún thang » est considéré comme un des plats les plus exquis de la gastronomie hanoïenne.

Se présentant très tôt dans la culture culinaire des hanoïens, « bún thang » est à l’origine d’une délicieuse soupe ancienne. La façon de faire ce mets semble assez simple, mais en réalité, il exige un traitement très soigné et méticuleux. Ses ingrédients principaux sont: vermicelle, poulet, œuf, pâté vietnamien, crevettes séchées, côtes de porc, etc… On estime qu’il y a plus de 20 éléments qui se mélangent dans un bol du « bún thang ». En fait, cette souple passionne les convives non seulement par son goût séduisant; mais également par sa décoration pleine de couleur: jaune de l’omelette hachée mince, blanc de la poitrine de poulet déchiqueté, rose du pâté vietnamien et vert des herbes aromatiques.
La prouesse de cuisson est exprimé clairement dans le processus de préparation.

Selon quelques recherches du nom de ce plat, « bún thang » signifie «vermicelle arrosé par bouillon ». Alors, on peut comprendre le rôle important du bouillon pour ce mets. En effet, le bouillon est l’âme du « bún thang ». On mijote le poulet, les côtes de porc, quelques crevettes avec des oignons et des champignons séchés. Lors de cuisson, on doit écrémer constamment pour avoir de l’eau sans tache.

Bún thang – une subtilité culinaire de Hanoï

En outre, il est vraiment difficile de faire une omelette. Y croyez-vous? En fait, au cas où vous mélangeriez irrégulièrement des œufs, ceci peut causer l’épaisseur différente de l’omelette. Alors, ajoutez quelques gouttes de l’alcool du riz et tournez rapidement la poêle pour que l’omelette soit suffisamment mince.
Une remarque: Bien sélectionner un bon poulet, c’est la clé de cette recette.
Finalement, il ne faut surtout pas oublier deux épices essentielles : la sauce aux crevettes « mắm tôm » et l’huile de belostomatid. Justement un peu de ces condiments peut former un « bún thang » savoureux à une manière difficile à décrire.
Jadis, on dégustait seulement le « bún thang » à l’occasion spéciale comme le quatrième jour du Tết. Aujourd’hui, on peut le goûter dans les repas quotidiennes. Bien que l’on ne maintienne pas tous les ingrédients traditionnels comme avance, « bún thang » reste encore une quintessence culinaire de Hanoï.

Bún thang – une subtilité culinaire de Hanoï

Veuillez trouver ici cette recette:

http://www.platvietnam.com/soupe-de-bun-thang-une-specialite-de-hanoi/

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like