3 riz gluants populaires à ne pas manquer au Vietnam

3 riz gluants à ne pas manquer au Vietnam

By

Le riz gluant est un plat très populaire au Vietnam. Jeune ou âgé, riche ou pauvre, campagnard ou citadin, tous les Vietnamiens aiment ce mets. On peut le prendre pendant tous les repas de la journée. À vrai dire, le riz gluant non seulement joue un rôle vraiment important dans la vie quotidienne; mais aussi est un des traits culturels, une quintessence gastronomique et un plat à ne pas manquer dans les fêtes traditionnelles au Vietnam. La recette du riz gluant se change en fonction de la région. Alors, il est difficile de faire une liste complète de tous ses types. Pourtant, pour les touristes, ce serait dommage s’ils n’ont pas de chance de déguster un de trois riz gluants suivants au cours d’un voyage au Vietnam.

1.    Xôi đỗ xanh – riz gluant de haricots mungo
Ce plat apparaît toujours dans les cérémonies traditionnelles au Vietnam. En effet, tous les Vietnamiens n’omettent jamais de préparer une assiette de riz gluant de haricots mungo, et la posent sur l’autel pour le culte des ancêtres. Particulièrement, de nombreux candidats le mangent avant les concours avec l’espoir de réussir. car le mot « haricot » est homonyme avec « la réussite » au vietnamien.
Ses ingrédients sont très simples: riz gluant, haricots mungo et un peu de sel (si l’on veut). Cependant, pour avoir un bon plat si délicieux et suffisamment liant, ceci dépend de la compétence culinaire de chaque personne. C’est merveilleux de le goûter avec le porc au caramel, la mortadelle vietnamien ou le poulet.

3 riz gluants populaires à ne pas manquer au Vietnam

2.    Xôi gấc – riz gluant avec de la pulpe de momordique
Etant un plat indispensable sur l’autel des ancêtres à l’occasion du Tet, le riz gluant avec de la pulpe de momordique est considéré comme un symbole de chance en raison de sa couleur rouge. Le mélange parfait de la pulpe momordique et quelques gouttes d’alcool du riz apporte un rouge passionnant au « Xôi gấc ». En réalité, il est vrai que le brillant, le rouge et la douceur de ce type de riz gluant soient extrêmement séduisants pour les convives. Comme le « Xôi đỗ xanh », le « Xôi gấc » est aussi un bon choix des candidats. Ils souhaitent avoir plus de chances en mangeant ce riz gluant.

3 riz gluants populaires à ne pas manquer au Vietnam

3.    Xôi xéo – riz gluant jaune avec des échalotes frites
Bien qu’il soit considéré comme l’un des plus difficiles à cuisinier des riz gluants, le « Xôi xéo » est toujours présent dans le petit déjeuner des vietnamiens. On peut acheter «  le xoi xeo » n’importe où le matin. Outre des étapes courantes, il faut passer quelques d’autres préparations. Par exemple, avant de tremper le riz gluant dans l’eau pendant 2 heures, on doit dissoudre la poudre du rhizome de curcuma dedans; d’où la couleur jaune naturelle du plat. En plus, ses mets joints sont aussi importants. On doit préparer des haricots mungo, des échalotes frites et un peu de graisse liquide. En fait, après avoir été soigneusement choisis, les haricots mungo sont cuits à la vapeur, puis égrugés et enfin, tassés en petits boules. Quand on mange ce riz gluant, le vendeur hache habilement ces boules pour le recouvrir des minces couches jaunes. On dit que cette activité est l’origine du nom « Xôi xéo ». En ajoutant des échalotes frites et une cuillère à soupe de graisse liquide, on aura un plat irrésistible.

3 riz gluants populaires à ne pas manquer au Vietnam
Au Vietnam, on estime qu’il y a plus de centaines types de riz gluant comme: riz gluant de riz jeune en granules aplaties « Xôi cốm », riz gluant de maïs, riz gluant de jaque, riz gluant de durian, riz gluant de noix de coco, riz gluant d’arachides ou riz gluant de cinq couleur…

 Venez-y avec nous pour découvrir la gastronomie vietnamienne plein de couleur et déguster ces plats!

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like